• Groupe canadien de recherche en soins intensifs
    Le Groupe canadien de recherche en soins intensifs (CCCTG) est un groupe collaboratif voué à la poursuite de l’excellence et à l’avancement de la recherche en soins intensifs au Canada.
  • Groupe canadien de recherche en soins intensifs
    Plus de 30 programmes de recherche sont en cours au CCCTG et plus de 100 articles évalués par les pairs ont été publiés, toujours avec répercussions directes sur la pratique clinique en soins intensifs.
  • Groupe canadien de recherche en soins intensifs
    Le Groupe canadien de recherche en soins intensifs (CCCTG) est un organisme national de plus 300 membres intéressés à la recherche sur la prise en charge des patients gravement malades.
  • Groupe canadien de recherche en soins intensifs
    Le soutien du CCCTG indique son engagement formel à s’assurer que la recherche sera entreprise avec rigueur et éthique et communiquée en temps opportun, de manière efficace.
Programmes

Principal Investigator(s)

Jacques LacroixPaul Hébert, Dean Fergusson et Alan Tinmouth

Coordinator(s)

Lucy Clayton

Statut

Complétée

ABLE - Étude sur la durée d’entreposage des concentrés érythrocytaires

Argumentaire: Les transfusions de globules rouges (TGR) d’améliorent le transport en O2 en augmentant la concentration d’hémoglobine. Plusieurs études in vitro et in vivo (animaux et humains) suggèrent qu’un entreposage prolongé des concentrés érythrocytaires (CÉ) pourrait compromettre le sort des patients transfusés. En fait, on n’a jamais démontré qu’il était bénéfique de transfuser des CÉ frais ni qu’il était délétère de transfuser des CÉ plus vieux.

Hypothèse: La transfusion de CÉ frais (entreposage ≤ 7 jours) à des patients en soins intensifs va réduire leur mortalité à 90 jours de 5%.

Patients: Adultes traités en soins intensifs à qui une première TGR est prescrite pendant les 7 premiers jours en réanimation et chez qui le médecin traitant s’attend à ce qu’une assistance respiratoire invasive ou non (CPAP ou BIPAP) soit requise pendant 48 heures.

Plan: essai clinique randomisé pragmatique multicentrique à double insu.

Intervention: Les patients du groupe expérimental ne reçoivent que des CÉ entreposés ≤ 7 jours; les patients du groupe contrôle reçoivent des CÉ distribués de façon standard, ce qui veut dire qu’on envoie le CÉ dont la durée d’entreposage est la plus longue dans l’inventaire de la banque de sang. Tous les CÉ sont allogéniques et ont subi une déleucocytation pré-entreposage.

Critères de jugement: Critère de jugement principal : mortalité 90 jours après la randomisation. Critères de jugement secondaires : 1) mortalité à la sortie des soins intensifs ou de l’hôpital, à 30 jours et à 6 mois; 2) abaissement d’un score de gravité du syndrome de défaillance multiviscérale; 3) infections nosocomiales graves; 4) évènements adverses.

Taille de l’échantillon: En recrutant 2510 patients, nous pourrons détecter une réduction absolue du risque de 5% (mortalité qui baisse de 25% à 20%), en présumant une erreur alpha < 0,05, une erreur bêta < 0,2 et une mauvaise adhérence dans moins de 5% des cas.

Conséquence clinique: Cette étude sera d’importance pour les cliniciens et les banques de sang, quels que soient les résultats. Si l’étude est négative, cela impliquera que la politique actuelle (distribution du CÉ le plus âgé) est sécuritaire et qu’il n’est pas nécessaire de réserver des CÉ frais même pour les patients les plus malades. Si l’étude démontre que le sort des patients transfusés en soins intensifs est meilleur s’ils reçoivent du sang frais, les banques de sang devront organiser leur inventaire pour répondre à cette demande. De plus, d’autres études seront nécessaires pour améliorer l’entreposage des CÉ.

Co-Investigators

Deborah Cook, John Marshall, Lauralyn McIntyre, Jeannie Callum, Morris Blajchman, Alexis Turgeon, Pierre Tiberghien, Gilles Capellier, Timothy Walsh, Simon Stanworth, Leo van de Watering.